Les chutes : ce qu’il faut savoir – Ouest-de-l’Île de Montréal

Les chutes sont la plus fréquente cause de blessures et de décès chez les aînés. Il va sans dire qu’elles constituent un danger pour vos proches, étant donné que 87 % des fractures chez les personnes âgées sont causées par des chutes. Et une chute sur cinq provoque des blessures graves.

Pourquoi les aînés sont-ils plus enclins à faire des chutes?

Plusieurs faits expliquent pourquoi les personnes âgées sont plus à risque de faire des chutes. Tout d’abord, en vieillissant, nous voyons normalement notre forme physique diminuer. Si nous ne faisons aucun exercice physique, nous perdons notre force musculaire, notre quantité de tissu osseux diminue et nous éprouvons une perte d’équilibre, de coordination et de flexibilité.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge et les maladies de l’œil contribuent à augmenter les risques de chutes. Même chez une personne en bonne santé physique, le fait d’avoir des problèmes de vision nuit à la détection des dangers comme les marches et les obstacles.

Souvent, les médicaments font aussi partie du danger de chute. Certaines substances ont des effets secondaires comme la somnolence, le vertige et l’hypotension artérielle (la faible pression sanguine). C’est le cas, par exemple, avec des sédatifs, des antidépresseurs, des antipsychotiques, des opioïdes et certains médicaments cardiovasculaires.

Comment réduire le risque de chutes chez les personnes âgées?

Nous avons vu que les facteurs de risques sont nombreux, mais les gestes préventifs que vous pouvez faire sont multiples eux aussi.

  • Rester actif physiquement. L’activité physique, même à petites doses, peut faire une grande différence. C’est bon pour la force musculaire et pour le maintien de la flexibilité des articulations, des tendons et des ligaments.
  • Rendre l’environnement plus sécuritaire. Vous pouvez faire beaucoup de petits changements à un domicile pour le rendre moins dangereux pour la personne âgée qui l’habite. Y a-t-il suffisamment de rampes d’escaliers? L’éclairage est-il suffisant? Les tapis sont-ils susceptibles de causer une chute?
  • Vérifier la vue et l’audition. Un petit changement dans la qualité de la vue ou de l’audition d’une personne âgée peut augmenter le risque qu’elle fasse une chute. Assurez-vous que ses lunettes ou ses appareils auditifs lui conviennent toujours et, bien sûr, qu’elle les porte!
  • Porter les bonnes chaussures. Les chaussettes et les chaussures à semelle lisse peuvent manquer d’adhérence sur des planchers de bois, par exemple. Assurez-vous que votre proche porte des chaussures antidérapantes en caoutchouc avec un talon bas, et que ces chaussures offrent un bon soutien à ses pieds.

Des milliers de personnes âgées sont hospitalisées chaque année à la suite de chutes. Il est évident que le risque de chutes – et de blessures – est élevé chez les aînés. Il revient aux aidants de veiller au bonheur et à la santé de nos proches. Et c’est aussi à nous d’adapter leur domicile et certaines de leurs habitudes de manière à prévenir de telles blessures causées par des chutes.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire