Comment faire face à l’incontinence urinaire chez les aînés

Pour la plupart d’entre nous, il n’est pas difficile de retarder un peu une visite à la toilette. Mais cela devient plus ardu à mesure qu’on avance en âge. Et pour les personnes âgées qui souffrent d’incontinence urinaire, c’est presque impossible.

Les divers types d’incontinence urinaire

Il existe différents types d’incontinence urinaire chez les aînés, et les causes varient elles aussi. Dans la majorité des cas, les personnes âgées sont aux prises avec les formes suivantes d’incontinence urinaire.

  • L’incontinence à l’effort. Cette forme d’incontinence urinaire survient à cause d’une pression exercée sur la vessie. Cela se produit généralement à cause d’un mouvement particulier ou de la toux, d’un éternuement, d’un rire ou bien de l’effort déployé à soulever un objet lourd.
  • L’incontinence par impériosité. On l’appelle aussi incontinence d’urgence. Une personne souffre de ce type d’incontinence urinaire lorsqu’elle est prise d’envies soudaines et très pressantes d’uriner et qu’elle n’arrive pas à se rendre à la toilette à temps. L’incontinence par impériosité est fréquente chez les aînés qui souffrent de diabète, de la maladie d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson ou de la sclérose en plaques.
  • L’incontinence par trop-plein. Lorsque la vessie est toujours pleine et que de petites quantités d’urine s’en échappent, on parle d’incontinence par trop-plein, ou incontinence par regorgement. Les hommes en souffrent généralement lorsque leur prostate est hypertrophiée et bloque l’urètre. Cela peut être causé par le diabète ou une blessure de la colonne vertébrale.
  • L’incontinence fonctionnelle. C’est une forme d’incontinence urinaire moins sévère qui touche les aînés habituellement continents qui ont de la difficulté à se rendre à la toilette à cause d’un problème de mobilité.

Comment traiter l’incontinence urinaire

Heureusement, il existe de nos jours de nombreuses manières de traiter l’incontinence urinaire chez les personnes âgées. Le traitement dépend en grande partie du type d’incontinence dont il est question et des problèmes sous-jacents. Il est donc important de consulter votre médecin pour obtenir un diagnostic et pour élaborer un plan de traitement. Cela étant dit, il existe plusieurs façons d’aider votre proche à entraîner sa vessie.

  • Les exercices de renforcement du plancher pelvien. On les appelle aussi les exercices de Kegel. Il s’agit d’exercices que l’aîné peut pratiquer au sol pour renforcer ses muscles pelviens, ce qui l’aide à mieux maîtriser sa vessie.
  • L’établissement d’un horaire. Aidez votre proche à prendre l’habitude de visiter la toilette selon un horaire fixe. Il peut commencer en y allant toutes les heures, puis espacer les visites selon le rythme qui lui conviendra.
  • Les changements d’habitudes. Il existe aussi divers changements que l’on peut apporter dans les habitudes d’un aîné pour l’aider à mieux maîtriser sa vessie. Perdre du poids, cesser de fumer, boire moins d’alcool et de café : tout ça peut faire une différence!

Le sujet de l’incontinence urinaire peut être difficile à aborder avec un être cher, mais il est important d’en parler. Il pourra regagner une bonne dose de confiance et d’indépendance grâce aux diverses options mentionnées ici, mais le plus important est d’en parler à un médecin pour obtenir un diagnostic médical et un plan de traitement approprié.

Contactez-nous dès aujourd’hui : une infirmière se présentera chez vous ou chez la personne qui vous est chère pour une consultation gratuite et elle vous aidera à comprendre toutes les options de soins à domicile que nous offrons dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal.

Tags:

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire